Official Website

La Vie politique des Belges

2001 (1h35)

Noël Godin (l’entarteur), Benoît Poelvoorde (lui-même), Roland Duchâtelet (lui-même)

En Belgique, alors qu’approchent les élections, deux partis politiques tentent de convaincre les électeurs. D’une part, le parti Tarte résume son programme à travers un slogan évocateur : «ne travaillons pas, faisons l’amour». D’autre part, le parti Vivant étonne le microcosme de ses électeurs en s’alliant avec les Libéraux. Le leader de Vivant, Roland Duchatelet, propose en effet une indemnité de cinq cents euros par mois pour les plus démunis. Un montant peu élevé mais, selon lui, ceux qui voudront gagner plus n’auront qu’à travailler ! Menés par Noël Godin, les militants du parti Tarte refusent de se prendre ainsi au sérieux. Les candidats s’affrontent cependant dans la plus franche des cordialités. Même si le leader du parti Vivant tente tant bien que mal d’apparaître plus crédible que son opposant du parti Tarte…

Next Post

Previous Post

© 2018 Jan Bucquoy

Par Linéale